Et si c'était vous ? Relevez le défi !

Nous avons été épatés par l'engagement de l'ensemble des participants. Bravo à tous les artistes ainsi qu'aux présentateurs et jurys pour cette magnifique soirée...

et félicitations aux trois gagnants de Fully Stars !

  • - Avec 128 points du jury et 86db à l'applaudimètre, TANIA SARRASIN remporte la 1e place avec 600 CHF à la clé
  • - Avec 135 points du jury et 63 db à l'applaudimètre, KRISTINA CITTOLIN remporte la 2e place avec 400 CHF à la clé
  • - Avec 137 points du jury et 60 db à l'applaudimètre, MORIANE DE SALVAO remporte la 3e place avec 200 CHF à la clé

Une soirée ouverte aux talents de tout style, tout âge, de Fully et d’ailleurs se produisant seuls ou en groupe

  • Des productions de 5 minutes maximum pour divertir et enchanter un public nombreux
  • 2 présentateurs professionnels
  • Un vote 50 % par un jury et 50 % par le public
  • Un prix de remerciement à tous les participants
  • Un prix spécial pour les trois premiers, valeurs Fr. 600 .-, Fr. 400 .- et Fr. 200 .-

Nos artistes

The Seven Arrows

13 à 16 ans
Orsières
Groupe de musique

Tania

10 ans
Orsières
Chant - guitare

Natty Jonat

20 ans
Fully
Reggae / hiphop

Ayla et ses musiciens

15 à 20 ans
Leytron, Vétroz et environs
Alto et cuivres

Golden Ladies

12 à 20 ans
Martigny et environs
Gymnastique et danse

Solène

18 ans
Fully
Chant – guitare

Kristina

16 ans
Fully
Gymnastique rythmique sportive

Zumbakids Studio

6 à 13 ans
Fully
Zumba

Les Kaninhopeurs

14 à 17 ans
Fully et Martigny
Kaninhop

Morjane

16 ans
Verbier
Chant

Sarah et Naïla

20 et 21 ans
Finhaut et Fully
Accordéon – chant/percussion

Les Pecca Yodel

18 à 50 ans
Liddes
Yodel et groupetto de cuivres

Nos jurys

Valérie Fellay

Valérie Fellay est auteure, compositrice et chanteuse pour le groupe valaisan "Hirsute" créé en 1998. Elle a notamment remporté avec ses musiciens le 1er prix du Caprices Festival New Talent en 2005, le prix d'encouragement culturel de l'Etat du Valais en 2007 ainsi que le prix "Meilleure artiste féminine" aux Victoires de la musique suisse romande en 2009.

Valérie a suivi des cours de chant à l'école de Jazz et de musique actuelle de Lausanne et au conservatoire cantonal du Valais durant plus de 10 ans. Elle est actuellement professeure de chant à l'EMJA-Vs depuis 2004.

Stéphane Rudaz

Stéphane Rudaz est un artiste valaisan aux multiples facettes: musicien, chanteur et acteur.

Né dans une famille de musiciens, Stéphane a suivi durant plus de 10 ans des cours de cornet auprès de Géo-Pierre Moren, complétés par un certificat non-professionnel de solfège et par plusieurs années de cours de piano et de chant lyrique. Stéphane a joué au BB13* près de 20 ans et joue actuellement à la Marcelline de Grône et à la Concordia de Vétroz.

Passionné par le théâtre dès son enfance, il a été membre de différentes troupes et s’est par la suite inscrit en classe préprofessionnelle d’art dramatique au conservatoire de Genève. Il a eu l’occasion de participer à différents projets tels que plusieurs pièces d’été de la troupe Nova Malacuria et aux quatre comédies musicales montées par la troupe Ascendanse dont les deux montées par Stéphane Métro en Suisse : « Robin des Bois, la légende devient musicale » dans le rôle de Robin de Locksley et « Guillaume Tell, la nation en héritage » dans le rôle du Capitaine Gehan.

Christophe Burgess

C’est au théâtre de l’Alambic de Martigny que Christophe Burgess fait ses premiers pas sur scène. Parallèlement à sa formation dans la filière sportif-artiste de l’ECCG, il participe comme assistant de production sur des événements d’humour comme « Sion 2006 Quand Même » ou « La Revue fait son Cirque » avec notamment Yann Lambiel, Cuche et Barbezat et Frédéric Recrosio. Actif pendant 3 ans dans le comité de la belle Usine, il s’essaie à la technique et à la programmation de spectacles. En 2008 il participe à la création d’un premier spectacle semi-professionnel « les derniers heurts du Monster Circus Show » qui tournera pendant 2 ans en Suisse et en France.

Après un voyage de deux ans et demi à vélo en Amérique du Sud, il revient en Suisse pour finaliser sa formation d’acteur. Une année passée en classe préparatoire au conservatoire de Fribourg lui permettra d'entrer dans une école professionnelle. C’est en juin de cette année qu’il terminera l’école supérieur de théâtre « les Teintureries » à Lausanne, où il s'est formé auprès de nombreux metteurs en scène de Suisse romande et de France. Pas encore sorti, il prépare déjà plusieurs projets artistiques pour les mois à venir !

Margaux Dorsaz

Margaux Dorsaz s’intéresse à l’art du mouvement dès son plus jeune âge. Appelée par la magie de la danse, elle débute le cursus préprofessionnel au Conservatoire Cantonal du Valais. Une fois son certificat en poche, elle décide d’approfondir ses acquis en suivant une formation d’interprète à l’Ecole de danse contemporaine de Montréal au Canada. Durant son éducation artistique, elle travaille avec de multiples chorégraphes de renommée mondiale, tels que Helder Seabra, Sita Ostheimer, Marie Chouinard, Sam Coren… Durant 4 ans, le Canada lui a permis de s’épanouir dans sa danse et de s’imposer en tant qu’interprète.

Elle fait actuellement partie de plusieurs projets, notamment engagée comme danseuse-interprète pour la Compagnie Bertha. Elle a aussi fait partie de la dernière création de la compagnie Igokat, à Lausanne.

Nos présentateurs

Mathieu Bessero-Belti

Metteur en scène, comédien et professeur de théâtre. Telles sont les expériences professionnelles de Mathieu Bessero-Belti. Mais ce n'est pas tout! Il a également passé plus de dix ans au comité de la Belle Usine et quatre ans à la présidence de cette entité bénévole. Autant dire que ce Fuillérain est depuis longtemps engagé dans la vie associative de la commune.

Mathieu travaille désormais comme professeur à l’Ecole de Théâtre de Martigny et dirige depuis 2006 la Compagnie Mladha dont il est l'un des co-fondateurs. Pour chacun de ses projets, le metteur en scène s'associe les talents d'artistes issus à la fois des arts de la scène, des arts plastiques ou du cinéma. Avec Mladha, il travaille sur des écritures actuelles, souvent méconnues mais de grande qualité poétique.

FORMA

Musique. Humour. Valais. Trois mots qui résument bien la chanteuse FORMA. Pas parce qu’elle est facile à résumer, non. Mais parce que tout ce qu’elle fait, semble tendre vers ces valeurs qui font partie intégrante de sa personnalité.

Et l’énergie qu’elle déploie n’est pas vaine : Depuis janvier 2017, elle multiplie les articles très positifs dans la presse ainsi que les invitations sur les plateaux radio et TV, dans lesquelles elle se distingue par un rire à toute épreuve. Si l’autodérision est l’une de ses marques de fabrique, FORMA ne manque pas de sérieux pour autant, quand il s’agit de musique. Issue d’une formation solide en classique et en jazz qui a fortement étayé son horizon musical, FORMA a acquis une certaine expérience de la composition et de la scène.